We Open Space by beNext, c'est prendre un moment pour soi-même pendant quelques heures, pour avancer des sujets perso, écrire un article de blog, trouver des gens pour participer à des jeux collaboratifs, résoudre des puzzles intellectuels, parler philosophie, agilité, pratiquer des ateliers, lancer les prémisses de sa startup, améliorer son artisanat logiciel, etc. Et ce, sans grille horaire stricte à l'intérieur des horaires d'ouverture et de fermeture !

Il est important de participer à l'ouverture et la fermeture du cercle des participants pour bien vivre toute la puissance de l'exercice.

Café fourni, le reste, vous apportez ou vous allez chercher dans les restos autour de beNext qui nous ouvre ses portes pour l'occasion !

Déroulé :

Un peu de philosophie autour du concept de l'open space

L'open space est un contenant très puissant de partage, d'apprentissage et apporte énormément de créativité. Il s'appuie sur l'intelligence collective des participants. La connexion que ça apporte entre les gens est de qualité. On prend le temps de partager. Les entreprises pourraient l'utiliser plus souvent. Il faut comprendre que des gens timides peuvent s'exprimer et contribuer. En tant que dirigeant d'entreprise, ça permet aussi de découvrir qu'est-ce qui se cache derrière les idées des employés. Qu'est-ce qui les passionne, ou les préoccupe ? Quelles difficultés vivent-elles. Ensuite, ça permet de prendre des actions concrètes pour faire évoluer la boîte vers un futur rêvé et collectif ! Les gens seraient encore plus engagés dans le groupe, et on pourrait plus facilement pivoter s'il le faut, mode lean startup, et en résulterait plus d'innovation.

Lorsqu'on est dirigeant, on ne peut pas être proche du terrain à 100%. On a beau être intelligent, puissant, politiquement connecté, on est souvent largué par rapport à ce qui se fait aux opérations. Il serait humble et souhaitable que nos directeurs et cadres soient plus ouverts à ce type d'événement.

Le peer programming, peer design, co-construction, ça apporte toujours quelque chose de concret plus rapidement qu'à l'habitude dans les processus classiques de travail. J'intègre Scrum dans les processus classiques, aujourd'hui c'est assez en place dans les grandes sociétés et dans les startups. Cependant, on retrouve beaucoup de cas de cargo culte Scrum, mais même les équipes qui comprennent bien les rituels et le cadre de travail n'ont pas autant d'occasions de confronter leurs idées géniales que lors d'un open space. La loi des 2 pieds permet aussi de montrer là où il y a un vrai intérêt dans le groupe.

Si ça se passe bien pour notre entreprise, pourquoi ça ne serait pas le cas ailleurs dans les autres compagnies, groupes, villes, et gouvernements. Pourquoi pas avoir des gouvernements qui fonctionneraient aussi en mode open space. De plus, lorsqu'on travaille de cette façon, c'est intense, mais on n'est pas fatigué à la fin de la journée. On est plutôt comblé ! On pourrait régler d'une pierre deux coups les problèmes de motivation intrinsèque, d'engagement des collaborateurs, tout ce qui touche à la gestion des ressources humaines. D'ailleurs, je déteste le mot ressource. Je n'en peux plus de reprendre les gens sur ce terme. On voit qu'il y a énormément d'axes d'amélioration des mentalités humaines et dans le boulot. Par quel bout prendre ces problématiques ? Je crois qu'il faut juste promouvoir le type d'exercice open space.

Est-ce qu'on peut démarrer une startup avec un open space ? Est-ce que plusieurs startups pourraient émerger des opens spaces ? Est-ce que les incubateurs auraient un intérêt à proposer ce type d'exercice aux entrepreneurs et spécialistes qui ont envie d'un monde qui change ? Aurait-on intérêt de faire les transformations agiles en passant par les open spaces ? Je crois que oui, pour en savoir plus, lire sur l'Open Space Agility.

Alexandre Thibault Alexandre Thibault, coach agile chez beNext, et facilitateur des we open space !